fbpx
Imprimer

Les Grenat retrouvent le Stade de Genève après deux semaines de trêve internationale. Ils y affrontent le FC Lugano ce dimanche 4 avril à 16h.


Le match

La lecture du classement de Raiffeisen Super League nous inviterait à parler de choc au sommet pour cette rencontre entre le 2e et le 3e du championnat. Pourtant, les écarts de points dans ce championnat ultra serré invite à la prudence. Les Servettiens ne possèdent en effet que 11 points d’avance sur la lanterne rouge Vaduz alors que l’ogre bernois possède 20 points d’avance en tête.

Pour cette partie, Servette récupèrera ses quatre internationaux, mais en quel état de forme ? Kastriot Imeri et Miroslav Stevanovic disputent en effet leur dernière rencontre internationale mercredi soir et ne rejoignent Genève que jeudi dans la journée.

L’adversaire

Lugano a connu plusieurs vagues dans ce championnat. La première les a portés jusqu’à la place de leader au soir du 7 novembre (avec un match de plus sur YB) avant de redescendre dangereusement au classement début 2021. Les Tessinois connaissent de nouveau un regain de forme avec trois succès sur les quatre dernières rencontres.

Côté luganais, il faudra se méfier comme le lait sur le feu du maître à jouer Mattia Bottani, meilleur buteur du club actuel cette saison et de Sandi Lovric, international slovène, qui effectue un championnat remarquable sous les couleurs tessinoises.

La bête noire

Depuis son retour en Super League, le FC Lugano est le seul club présent la saison dernière déjà que les Grenat n’ont pas battu. Le club était jusqu’à peu accompagné dans ce rôle par le FC Saint-Gall et le FC Sion mais les Servettiens ont réussi à vaincre le signe indien. Jamais deux sans trois ?

Historique

Les Servette-Lugano comptent parmi les grands classiques du championnat suisse. En effet, les deux clubs se sont déjà affrontés à 144 reprises depuis la création de la Ligue Nationale en 1933/34. Les Grenat mènent 60 victoires à 44 pour 40 matches nuls.

Les arbitres

L’arbitre de la rencontre sera Monsieur Fedayi San, assisté de Messieurs Jonas Erni et Pascal Hirzel. A la VAR, nous retrouverons Monsieur Sandro Schärer et Johannes von Mandach