fbpx

Servette n’est pas passé loin de la correctionnelle hier soir à Wohlen. Victoire dans la douleur et en prolongations.


Quel traquenard ! Les hommes d’Alain Geiger ont failli tomber dans le piège que leur ont proposé les joueurs argoviens hier soir. Sur une pelouse à la limite du praticable et face à une équipe bien organisée, le Servette FC a passé une première demi-heure en enfer. C’est presque un miracle que les locaux ne mènent que 1-0 tant ils se sont procurés de nombreuses occasions. Seferi a même raté un penalty en tirant sur le poteau…

Au terme de cette première mi-temps ratée, le staff brasse quelque peu les cartes et fait entrer Vouilloz puis Touati (première apparition en 1e équipe) et Magnin. Ces remplacements mettent du rythme et on sent que le SFC va finir par passer l’épaule. M. Bieri oublie un penalty sur ce même Touati puis, dans l’occasion qui suit, Fofana libère tout un club sur une merveille de coup-franc. Les Grenat poussent en fin de match et Kutesa et Pflücke ont des balles de qualification au bout de leur pied mais ne trouvent pas la cible ou butent sur un gardien adverse en état de grâce.

Les prolongations sont une formalité pour le Servette FC qui passent tout de suite l’épaule sur une frappe lointaine de Cespedes. Kutesa, Pflücke et Dias aggravent la marque pour une victoire finale 5-2.

Le sort a été clément avec le club genevois qui affrontera Rotkreuz, club de 1e ligue, en quarts de finale. Il s’agira de se faire moins peur qu’à Wohlen pour filer en demi-finales.

Venez noter la prestation collective et individuelle des joueurs sur la nouvelle application du Servette FC.

Les résumés de matches sont offerts par R4R, tailleur officiel du Servette FC