fbpx

Le Groupe réagit aux événement qui se sont produits dans la nuit de samedi à dimanche devant la patinoire des Vernets.


Ces actes de violence, commis plus de quatre heures après la fin du match de hockey sur glace, n’ont strictement rien à voir avec les événements qui se sont produits au même endroit il y a deux semaines et sur lesquels les clubs avaient déjà communiqué.

Contrairement à ce que la Presse a laissé entendre, et selon toutes les informations à notre disposition, aucun groupe de supporters servettiens n’est à l’origine de ces violences que nous dénonçons.

La Section Grenat et les Irréductibles Grenat n’ont pas brisé le pacte de confiance qui les lie à leurs clubs respectifs.

Aucun autre commentaire ne sera fait sur ce sujet.