fbpx

Avec les résultats de la veille, ce match peut permettre au Servette FC de frapper un grand coup dans ce championnat. Mais rien n’est jamais facile à Saint-Gall.


Le match

YB et Sion se sont neutralisés samedi au Wankdorf avec un score de 1-1 et un penalty de chaque côté (Balotelli et Nsame). Ce résultat ouvre encore un peu plus le tableau pour les Servettiens qui, en cas de succès, se rapprocheraient à trois unités du leader YB mais mettraient, surtout, le FC Sion 3e à six points dans le rétroviseur. Le match d’aujourd’hui revêt donc une certaine importance pour un groupe qui vit ensemble depuis mercredi après-midi et le départ pour Zurich.

Si Antunes, touché jeudi soir au Letzigrund, ne devrait pas pouvoir tenir sa place, l’optimisme est plutôt de mise pour Steve Rouiller qui avait lui aussi du quitter ses partenaires en cours de match face à GC mais qui devrait pouvoir jouer au Kybunpark.

L’adversaire

Drôle de saison pour le FC Saint-Gall qui peine à trouver de la constance dans ses performances. Comme chaque saison, les hommes de Peter Zeidler mettent beaucoup d’intensité dans leur jeu et se créent de nombreuses occasions. Avec vingt-trois buts marqués, les Brodeurs possèdent la deuxième meilleure attaque de la Ligue. Avec un jeu défensif plus solide, le FCSG pourrait certainement prétendre à une place sur le podium. Problème, il concède pas mal de chances à ses adversaires et encaissent de nombreux buts. Le dernier match, à Lucerne, représente parfaitement le début de saison des Saint-Gallois. De nombreuses occasions créées et concédées pour un match nul 3-3 qui ravit les amateurs de football mais qui doit causer des casse-têtes à Peter Zeidler pour renforcer son assise défensive.

Les Grenat devront donc se méfier d’une attaque où le danger peut venir de partout. En effet, Latte Lath, Guillemenot, Akolo et von Moos ont tous inscrit trois buts dans ce championnat. Pour ramener un résultat de Saint-Gall, il faudra les museler.

Les arbitres

L’arbitre de la rencontre sera M. Fedayi San, assisté de Messieurs Erni et Kurnazca. A la VAR, c’est Lionel Tschudi qui sera aux manettes en compagnie de Bekim Zogaj.