Persévérants, sérieux et appliqués, les Servettiens renversent le FC Aarau après la pause. Deuxième victoire de suite.


On ne change pas une équipe qui gagne, ou alors très peu. Pour cette rencontre face au FC Aarau, Alain Geiger fait confiance à 9 joueurs qui avaient débuté il y a deux semaines lors de la victoire contre Wil. Routis reprend sa place en défense centrale et Cognat est titularisé à la place d’Imeri. Le choix d’avoir laissé le Français au repos lors de la dernière rencontre semble avoir porté ses fruits. Au four et au moulin samedi soir, et repositionné à gauche en deuxième mi-temps, il a été l’un des grands artisans du succès servettien.

Les 45 minutes initiales des Grenat ne sont pas les meilleures de la saison. Ils n’arrivent que rarement à trouver des espaces et à mettre la défense argovienne hors de position. Wüthrich sur coup-franc et Cognat d’une frappe dans les 16m procurent les seuls frissons de la première mi-temps aux spectateurs. Le FC Aarau n’est pas dangereux dans cette période mais trouve l’ouverture sur leur premier tir du match ! Le géant Maierhofer profite d’un bon centre venu de la gauche pour se démarquer et ouvrir la marque de la tête. 0-1, c’est le score à la mi-temps.

En deuxième période, les hommes d’Alain Geiger reviennent avec de bien meilleures intentions. Ils se procurent quatre grosses occasions entre la 47e minute et la 56e par Cognat (2x) Schalk et Wüthrich. Les Grenat poussent et vont être récompensés de leur persévérance à la 58e minute. Centre de Cognat sur la gauche pour la reprise de Stevanovic, c’est 1-1. La joie du Bosnien fait plaisir à voir et donne des ailes à un collectif qui avait besoin de cette réussite pour se libérer. Chagas et Follonier rentrent en jeu à un quart d’heure du terme. C’est de ces deux remplaçants que va venir la délivrance. 84e minute, Severin part de son flan gauche et repique dans l’axe balle au pied. Il sollicite Chagas devant la surface. Le Brésilien, d’une subtile déviation, remet le ballon dans les pieds du latéral français qui ne tremble pas et donne l’avantage aux Genevois d’un plat du pied. C’est le premier but en professionnel de Yoan Severin.

Alors que l’on se dirige vers ce score de 2-1, Follonier, parti en contre, trompe Nikolic une troisième fois. Le coup de sifflet final retentit dans l’enchaînement. Deuxième victoire consécutive pour des Servettiens qui se déplaceront samedi prochain à Kriens en pleine confiance.

Les photos de la rencontre