Match spectaculaire au Brügglifeld. Menés 2-0, les Servettiens inversent la tendance en deuxième mi-temps avant de concéder l’égalisation sur penalty à la 90e. Fou !


Servette repart avec la même animation tactique que lors de la victoire à Kriens pour ce match à Aarau. Deux demis défensifs (Cespedes et Maccoppi) avec Wüthrich en soutien d’un attaquant de pointe, Alexandre Alphonse. Ce schéma doit permettre aux Grenat de gagner la bataille du milieu de terrain et de rivaliser avec les joueurs de grande expérience que sont Neumayr, Zverotic ou encore Jäckle dans le camp adverse.

La première mi-temps de ce match voit les hommes d’Alain Geiger dominer leurs rivaux du soir sans toutefois réussir à trouver l’ouverture. Cespedes et Alphonse se procurent tous deux de belles occasions d’ouvrir la marque mais manquent de tranchant au moment de conclure. Aarau fait le dos rond et va prendre l’avantage sur un but un peu gag à la demi-heure de jeu. Maierhofer, servi par Tasar, se retrouve en position idéale et frappe. Le ballon rebondit sur Routis puis sur Cespedes et revient dans les pieds du géant autrichien qui le reprend tant bien que mal. Un rebond sur Rouiller puis sur le pied de Neumayr et le ballon finit sa course dans les buts de Frick. C’est 1-0 pour Aarau, contre le cours du jeu. 2-0 ensuite sur un penalty transformé par Neumayr, juste avant la pause. Au thé, on se dit que les Grenat sont mal payés de leurs efforts.

En début de deuxième mi-temps, Alain Geiger lance Chagas pour Cespedes et Servette retrouve son « traditionnel » 4-1-3-2 qui lui a amené de nombreuses satisfactions par le passé. Les Grenat, meilleurs dans le jeu, poussent pour revenir. La réduction du score intervient à la 56e et est le but des premières. Premier assist de la saison de Wüthrich dont le corner atterrit sur la tête de Rouiller qui marque son premier but sous les couleurs servettiennes. L’égalisation qui suit vient récompenser le coaching de l’entraîneur grenat puisque c’est Chagas qui se jette sur un centre-tir de Iapichino et marque de la tête. Les Genevois reviennent dans le match en dix minutes.

Aarau réagit et se procure une grosse occasion juste après l’heure de jeu mais Maccoppi sauve sur sa ligne une tête argovienne. Le match devient complètement fou dans les dix dernières minutes. Stevanovic profite d’une grosse erreur de Nikolic pour récupérer le cuir, dribbler le portier adverse et inscrire le 2-3 dans la cage vide. Les Argoviens vont égaliser suite à un nouveau penalty sifflé par M. Bieri. Ce résultat nul est assez logique au vu de la physionomie de la rencontre qui aura été une belle publicité pour la Brack.ch Challenge League.

Afin de valider ce bon point pris à l’extérieur face à une grosse écurie du championnat, le Servette FC voudra s’imposer dimanche prochain 10 mars en recevant Schaffhouse au Stade de Genève. Coup d’envoi à 16h.

La galerie photos d'Aarau-Servette