Servette pensait avoir trouvé la délivrance à la 70e minute mais retombe dans ses travers dans l’enchaînement. 1-1 contre Kriens.


Le ciel est tombé sur la tête des Servettiens hier soir au Stade de Genève. Pendant de longues minutes, ils ont pressé et tenté de trouver la solution pour faire sauter le verrou lucernois. Après y être enfin arrivé par Alphonse à la 70e, qui reprend de la tête un excellent centre de Cognat, les Grenat ont connu cinq minutes d’égarement qui ont suffi à Kriens pour égaliser. Cela est d'autant plus frustrant que le Servette FC a dominé de la tête et des épaules cette rencontre avec 20 tirs à 3, 10 corners à 0 et plus de 65% de possession de balle. Simon Enzler, le portier lucernois, a réalisé deux miracles dans le temps additionnel pour permettre à son équipe de préserver ce point, inespéré au vu de la tournure du match. Les Servettiens ont manqué d'un peu de folie et de tranchant pour concrétiser leur domination. 

Le bilan après huit matches  est insuffisant pour le SFC. Avec onze petits points au compteur, le club genevois n’avance pas dans ce championnat. Même si les hommes d’Alain Geiger ont disputé cinq rencontres à l’extérieur, pour seulement trois à domicile, l’heure est venue de se remobiliser et de montrer du caractère. Le déplacement à Rapperswil peut être l’occasion de se remettre sur la voie du succès.