fbpx

Avec un cœur immense et un Kastriot Imeri de gala, Servette renverse les champions de Suisse sur leur pelouse.


Où s’arrêtera Kastriot Imeri ? Le « Prince de la Ville » a illuminé le Wankdorf de son talent ce soir à Berne. Malmenés en première période mais très solides et bien organisés, les Grenat ont su faire le dos rond pour rentrer aux vestiaires sur le score de 1-0 pour les locaux. Kanga avait en effet ouvert la marque sur une action de rupture en début de match. Mieux, grâce à l’expulsion de Martins en fin de première période, les hommes d’Alain Geiger attaquent la deuxième mi-temps à 11 contre 10.


Les Servettiens vont faire tout juste après le thé. Sans jamais paniquer, ils ont construit intelligemment leur succès. Cela a commencé par un penalty provoqué par Kyei peu après l’heure de jeu et transformé calmement par Imeri. A partir de ce moment, il n’y a qu’une équipe sur le terrain. Les Genevois lancent de nombreuses offensives et provoquent de nombreuses fautes adverses. Rodelin est fauché à l’entrée de la surface à la 80e. Kastriot Imeri pose le ballon et envoie une mine au premier poteau d’un maître de coup-franc. 1-2, c’est l’explosion dans le camp du SFC.

Le Servette FC va ensuite gérer son avantage pour remporter les trois points de la victoire. C’est la troisième victoire consécutive des Grenat en championnat, qui voudront enchaîner avec une quatrième la semaine prochaine en recevant le FC Bâle. Pour cette rencontre, le club compte sur la générosité de ses supporters dans le cadre de sa traditionnelle opération Un Enfant – Un Cadeau.