fbpx
Imprimer

Servette se rend au Parc Saint-Jacques où il n’a jamais battu le FC Bâle


Le match

Le championnat reprend ses droits après la parenthèse Coupe de Suisse. Les Grenat, 2e de Raiffeisen Super League et qualifiés pour les demi-finales en Coupe, lancent le sprint final de leur saison. Déjà vainqueurs à deux reprises des Bâlois cette saison, les deux fois à domicile, les hommes d’Alain Geiger s’attaquent à une montage : s’imposer au Parc Saint-Jacques contre le FC Bâle, ce qu’aucune équipe servettienne n’a jamais réussi à faire. La seule victoire du SFC dans ce stade remonte à la finale de la Coupe de Suisse 2001 face à Yverdon. Sacré défi en vue donc…

L’adversaire

Vrai changement de cap ou un simple soubresaut ? C’est ce que tous les observateurs du football suisse se demandent après la victoire du FC Bâle à Lucerne le week-end dernier. Le choc psychologique espéré suite au licenciement de Sforza et son remplacement par Rahmen a semblé opérer. Vainqueurs dans les arrêts de jeu à la swissporarena, le FCB a pu compter sur les apports des nouveaux titulaires du soir : Males et Zhegrova qui ont mis le feu à la rencontre. Le goleador Cabral a scellé l’issue de la rencontre dans les arrêts de jeu mais a également écopé d’un carton jaune qui le privera de la rencontre de dimanche

Un stade maudit pour le Servette FC

Le Parc Saint-Jacques a un rapport ambivalent avec le Servette FC puisqu’il est à la fois le lieu du dernier titre du club (Coupe de Suisse 2001) et celui de nombreuses défaites en championnat. Le bilan des Servettiens en Super League à Bâle depuis l’inauguration de ce stade est catastrophique. 15 rencontres de championnat y ont été disputées entre les deux clubs pour 13 (!) victoires bâloises et 2 matches nuls. De plus, les défaites sont parfois lourdes, comme celles du 14 août 2003 (6-0) ou celle du 24 mars 2012 (5-0). Le Servette FC d’Alain Geiger voudra donc écrire une nouvelle ligne de son histoire en devenant la première équipe à s’imposer au « Jöggeli » en championnat.

Les arbitres

Sandro Schärer sera l’arbitre de la rencontre assisté dans sa tâche par Bekim Zogaj et Jonas Erni. A la VAR, nous retrouverons Fedayi San et Luca Cibelli.