fbpx

Les Grenat peinent en première mi-temps avant d’enclencher la seconde en deuxième période. Match nul rageant.


Menés 1-0 dès le quart d’heure de jeu, Servette aurait dû rentrer aux vestiaires en supériorité numérique suite à l’horrible attentat de Thaler sur Clichy. Adrien Jacottet, qui avait déjà fermé les yeux la saison passée sur la claque de Xhaka à Cognat, ne sanctionne cette affreuse intervention que d’un carton jaune. Comment est-il possible que ni l’arbitre principal ni ceux de la VAR à Zürich ne se soient manifestés pour changer la décision initiale ? Le mystère reste entier...

Les Servettiens, sans doute secoués par cette injustice, ont montré un tout autre visage en seconde période et sont revenus dans la partie. La rébellion des Grenat a débuté par un déboulé de Grejohn Kyei qui s’apprête à aller défier Fayulu. Stoppé irrégulièrement par Ndoye en position de dernier défenseur, le défenseur valaisan se voit sanctionné d’un carton rouge. A 11 contre 10 et avec une demi-heure à jouer les hommes d’Alain Geiger ont poussé pour aller chercher les trois points. L’égalisation est venue des pieds de Boubacar Fofana qui inscrit son premier but en Super League sur un très bon service de Schalk.

La fin du match se résume à une attaque défense avec des Grenat qui campent dans le camp des valaisans. Kyei, Antunes et Alves ont tous des occasions de tuer le match mais butent à chaque fois sur Fayulu des grands soirs. Le portier genevois du FC Sion a sorti une nouvelle fois une prestation XXL. Le futur numéro 1 du club sédunois ?

Au coup de sifflet final, c’est la frustration qui domine dans le camp des Genevois. Une nouvelle fois, ils n’arrivent pas à prendre le dessus sur les Valaisans et doivent se contenter du match nul. Ils ne les ont toujours pas battus depuis leur retour en Super League.

Prochain rendez-vous pour le Servette FC ce dimanche à Zurich. Coup d’envoi à 16h