fbpx

Genevois et Bernois se neutralisent au Stade de Genève. Un bon point pour les Grenat au vu de la physionomie de la rencontre.


27 tirs pour YB, 2 pour le SFC. A la lecture de cette donnée brute, on se dit tout de suite que la soirée de samedi n’a pas été de tout repos pour les hommes d’Alain Geiger. Disons-le d’emblée, le collectif servettien doit une fière chandelle à son gardien de but. Sans une grande performance de Jeremy Frick, le Servette FC aurait très certainement quitté la pelouse de la Praille bredouille. Le dernier rempart genevois a sorti un match XXL et a dégouté l’armada offensive des jaunes et noirs, emmené par un Jean-Pierre Nsamé qui a décidemment toutes les peines du monde à briller face à ses anciens coéquipiers.

Au-delà des chiffres qui racontent une réelle domination bernoise, le match s’est joué en trois périodes distinctes de trente minutes chacune. La première qui va du coup d’envoi jusqu’à l’expulsion de Boubacar Fofana voit un Servette acculé et poussé dans ses derniers retranchements par le champion de Suisse. Les hommes de Gerardo Seoane se procurent d’énormes possibilités et évoluent « à un niveau européen » dixit Geiger en conférence de presse. Paradoxalement, le carton rouge de Fofana va libérer les Servettiens qui sortent la tête de l’eau et commencent bien mieux la seconde période, emmené notamment par un Valls percutant pour sa première au Stade de Genève. Au centre du jeu, la nouvelle recrue servettienne va se battre et prendre des coups. Le vilain tacle de Sierro sur le Nîmois à l’heure de jeu va d’ailleurs provoquer l’expulsion du Valaisan. A 10 contre 10, c’est le début du troisième « temps » de ce match durant lequel on sent que le match peut basculer d’un côté comme de l’autre. Nsame rate sa balle de match à la 74e suite à un cafouillage et Kone croit lui aussi pouvoir donner la victoire à ses couleurs dans le temps additionnel. Hélas, sa frappe est contrée en corner par Faivre.

Les retrouvailles du Servette FC avec son public se solde donc par un match nul et vierge face aux triples champions de Suisse. Nous remercions les plus de 5'000 personnes présentes au Stade de Genève samedi soir. Tout le monde a joué le jeu et suivi le dispositif sanitaire à la lettre. Ce n’est que comme ça que nous sortirons de cette période difficile. Nous vous donnons rendez-vous contre Zürich le samedi 31 octobre prochain à 19h.

La galerie photos de Servette-YB