fbpx

Un bon Servette contraint Saint-Gall au match nul.


Nous avons assisté à une très belle partie de football dimanche après-midi au Stade de Genève. Il faut dire que Servette et Saint-Gall sont deux équipes appliquées et volontaires, qui n’ont de cesse de vouloir produire du jeu et se projeter vers l’avant.

Ce sont les Grenat qui rentrent le mieux dans le match et se procurent les premières occasions. Iapichino de volée et Stevanovic sur coup-franc allument les premières mèches, suivis par Imeri qui fait son petit numéro dans la surface adverse avant d’être repris in extremis.

Servette continue à attaquer mais va se faire surprendre sur le premier tir adverse. Rüfli s’empare du cuir à plus de 20m et tente sa chance directement. Sa merveille de frappe trouve le petit filet d’un Frick qui n’a rien pu faire. Ancien joueur du club, le Carougeois ne célèbre pas et s'excuse d'un geste de la main au public servettien. Grande classe.

Mené au score, les hommes de Bojan Dimic sont quelque peu sonnés et Saint-Gall va connaître sa meilleure période. Ruiz notamment déclenche une énorme frappe à la 35e qui passe juste au-dessus de la lucarne de Frick.

La deuxième mi-temps démarre comme la première : avec un Servette conquérant et volontaire. Imeri, très bon hier soir sur le couloir gauche, n’est pas loin d’égaliser mais bute sur un Zigi très aérien qui se détend de tout son long pour dévier la frappe du « K ».

A la 56e Ribeiro remplace Itten. Cela n’est pas anodin. Avec cette rentrée, ce n’est pas moins de huit joueurs formés dans le Canton de Genève qui sont sur la pelouse de cette rencontre de Super League : Frick, Sauthier, Vouilloz, Cespedes, Imeri, Guillemenot, Rüfli et donc Ribeiro. Une preuve de plus de la qualité de la formation footballistique genevoise et du fantastique travail des éducateurs de tous les clubs. Genève Région Terre Avenir.

L’abnégation du Servette FC va finir par payer. Cognat, quel abattage au milieu de terrain, lance Stevanovic dans la profondeur d’une passe lumineuse. L’ailier bosnien déboule sur son côté et voit Zigi sortir en sa destination. Son petit ballon chaloupé finit au fond des filets. 1-1, et c’est entièrement mérité.

La fin de match est débridée. Kone a le ballon du 2-1 mais bute sur un Zigi qui sauve une nouvelle fois son équipe. Les deux équipes se séparent finalement sur ce match nul, même si ce sont les Grenat qui l’emportent « aux points » selon Bojan Dimic qui remplaçait Alain Geiger, suspendu, sur la touche.

Cap désormais sur le Wankdorf et le choc de mercredi soir face à un autre prétendant au titre, les BSC Young Boys.

La galerie photos de la rencontre