fbpx

Servette revient de la swissporarena avec un point.


Les Grenat sont passés par tous les états d’âme en cette fin d'après-midi à Lucerne. Euphoriques et en pleine confiance après quarante-cinq minutes, ils sont repartis de la swissporarena avec qu’un petit point mais en se disant qu’ils auraient également pu tout perdre.

Alain Geiger reconduit le même schéma tactique que trois jours auparavant du côté de Tourbillon : un 4-4-2 à plat avec le duo Kyei-Kone en pointe. Christopher Routis remplace Sauthier sur l’aile droite et Boris Cespedes remplace Varol Tasar, Cognat basculant à gauche. C’est de ces deux hommes que vient l’ouverture du score après cinq petites minutes seulement. Cognat trouve le décalage à gauche et sert parfaitement Cespedes dans l’axe. Le numéro 5 servettien contrôle le cuir, se défait de son adversaire direct et allume Müller à bout portant. 1-0 pour les Grenat, début de match idéal et deuxième but en Super League pour Cespedes. La première demi-heure de jeu est globalement maîtrisée par les Genevois qui font bien circuler le cuir. Seule petite alerte : la situation litigieuse de la 21e minute quand Routis et Males se percutent dans la surface. L’attaquant lucernois s’écroule mais M. Piccolo ne bronche pas.

Le 0-2 tombe en fin de première minute sur un beau travail de Kyei sur le côté droit. Son centre en force arrive dans les pieds de Cognat, au four et au moulin cet après-midi, qui conclut d’un plat du pied. Le momentum de cette partie se situe peut-être à la 56e minute lorsque Kyei a le ballon du 0-3 dans les pieds. L’attaquant servettien, en position idéale dans la surface, effectue le crochet de trop et se fait reprendre in extremis par un défenseur lucernois. Cette occasion avait le poids du 0-3. Comme souvent dans le football, lorsqu’on ne tue pas le match, on s’expose à un réveil de l’adversaire. C’est ce qu’il va se passer et le FC Lucerne va revenir dans le match en 5 minutes. Deux buts, signés Margiotta, dont un superbe lob pour le 2-2 vont permettre aux joueurs de Suisse-Centrale de revenir à hauteur des Grenat. Portés par cette égalisation, les hommes de Fabio Celestini vont terminer le match en trombe et en imprimant un gros rythme à la partie. Il faudra des interventions salvatrices de Sasso et Rouiller en fin de match pour que les Servettiens gardent le point du match nul.

A l’heure de l’analyse, les deux coachs reconnaissaient un match nul logique entre leurs deux équipes et Alain Geiger de soulever la qualité du FC Lucerne sur cette rencontre.

La suite pour les Grenat ? Rien de moins que la réception des BSC Young Boys mardi soir au Stade de Genève. Ils retrouveront à cette occasion une partie de leur public puisque plus de 700 spectateurs (abonnés, VIP, et partenaires) prendront place dans le stade.

Galerie photos