fbpx

Pour son match de reprise, le Servette FC n'a pas pu battre le FC Lugano au Stade de Genève. Match nul 1-1.


Enfin ! Plus de trois mois après son match nul 2-2 au Stade Saint-Jacques, les Grenat ont retrouvé la Super League et la compétition dimanche après-midi. Malgré cette longue coupure, Alain Geiger aligne les mêmes onze joueurs qu’à Bâle le 23 février dernier.

C’est un nouveau championnat qui débute et cela se ressent dans les premières minutes de la partie. Peu de rythme, peu d’intensité et un Lugano prudent qui attend le Servette FC dans son camp. Les Genevois ne semblent pas trouver la verticalité et peinent à se montrer réellement dangereux. Ils multiplient les centres sans que personne ne surgisse dans la surface.

Ce faux rythme, c’est exactement ce qu’apprécient les Tessinois qui se font un malin plaisir d'endormir leur adversaire pour mieux les contrer. On joue la 21e minute lorsque Gerndt profite d’une erreur de Sasso pour filer au but et tromper Frick sur leur première occasion. Un tir cadré, un but, salaire royal pour les Luganais. Servette ne se laisse pas abattre et va se remettre en selle tout de suite en multipliant les offensives. Tasar, Ondoua et Rouiller notamment se montrent dangereux mais ne peuvent tromper la vigilance d’un excellent Baumann. 0-1, c’est le score à la mi-temps.

En deuxième mi-temps, il n’y a qu’une seule équipe sur le terrain, et elle évolue avec des maillots grenat. Les hommes d’Alain Geiger poussent Lugano dans ses derniers retranchements et retrouvent leur jouerie « d’avant-covid ». Cette domination va être récompensée à la 60e minute et le goal contre son camp de Yao suite à un déboulé extraordinaire de Tasar sur son aile gauche.

L’égalisation du SFC, couplée à l’expulsion de Sabbatini, laisse penser que les Grenat vont passer l’épaule en fin de match. Malgré tout leurs efforts, les Servettiens devront se contenter d’un match nul pour ce match de reprise. A l’heure de l’analyse, les avis sont mitigés. Tout le monde, Alain Geiger en tête, salue ce « bon point » mais regrette d’avoir laissé filer l’occasion de revenir sur Bâle qui a perdu des plumes du côté de Lucerne.

Après deux petites journées de récupération, le SFC se déplacera du côté de Tourbillon mercredi soir pour y affronter le FC Sion dans le mythique derby du Rhône.

La galerie photos du match