fbpx
Imprimer

Frustré, Servette rentre de Saint-Gall avec une défaite. Il méritait mieux.


Un stade quasi-plein, des actions de part et d’autre, des cartons jaunes, un carton rouge. La rencontre entre la meilleure attaque et la meilleure défense de Super League a tenu toutes ses promesses cet après-midi au Kybunpark. Nous avons bien vu à l’œuvre deux des meilleures équipes de Suisse sur la pelouse.

Au final ce sont les Saint-Gallois, plus réalistes qui empochent les trois points de la victoire. Pourtant, les Grenat n’ont pas à rougir de leur défaite. Ils ont, durant toute la rencontre, résisté au pressing saint-gallois et se sont créées de grosses occasions. Malheureusement, les hommes d’Alain Geiger sont tombés sur un gardien adverse en état de grâce et ont pêché à la finition.

La première mi-temps est un modèle d’intensité et une superbe publicité pour le football suisse. Les occasions s’enchaînent à une vitesse affolante. Les Saint-Gallois butent une première fois sur Frick dès la 6e minute. Le portier genevois, qui a pu récupérer de sa blessure contre Thoune, sauve les siens d’entrée. Moins de quinze minutes plus tard, premier frisson dans les travées du kybunpark. Stevanovic, idéalement servi par Tasar, part affronter Zigi. Un face-à-face dont sort vainqueur le portier des locaux. Kone a également l’ouverture du score au bout du pied trois minutes plus tard mais dévisse sa frappe en position idéale. 25e minute, cette fois Frick est battu mais la tête de Görtler frappe le poteau servettien. Le rythme est soutenu et les deux équipes se livrent totalement. Quintilla ajuste une nouvelle fois le poteau avant que Park ne doive quitter les siens pour blessure. A 10 contre 11 les Grenat sont désorganisés et se laissent surprendre sur leur côté gauche. Itten profite du flottement pour s’infiltrer dans la surface servettienne. Sa frappe heurte le poteau… avant de rentrer dans les filets. 1-0, score à la mi-temps.

Le deuxième acte repart sur les mêmes bases avec deux équipes joueuses qui cherchent sans cesse la verticalité. Servette a des balles d’égalisation par Kione, Iapichino et Kyei mais ne trouve pas la faille. La fin de rencontre est électrique. Les contacts sont rugueux et les cartons jaunes fusent. Ruiz, coupable d’un vilain geste sur Sauthier, est expulsé et laisse ses coéquipiers à 10 pour les dix dernières minutes. Les Grenat ne profiteront pas de cette supériorité numérique et doivent finalement s’incliner dans un des plus beaux matches qu’ils ont disputé cette saison.

« Ce genre de défaites doit nous permettre d’apprendre pour la suite du championnat » annonce le technicien grenat en conférence de presse d’après-match. Alain Geiger, s’il regrette les occasions manquées tient aussi à relever le « courage et l’abnégation » dont a fait preuve son équipe. Avec cette volonté d’aller constamment vers l’avant et cette envie de jouer, nul doute que les Servettiens remporteront encore des rencontres dans cette Super League version 2019/2020.

Après un jour de repos, les joueurs seront de retour sur les terrains mardi avec la réception de Zurich dimanche prochain en vue.

Achetez d’ores et déjà vos billets pour cette rencontre

La galerie photos du match