fbpx
Imprimer

Servette se déplace à la Maladière samedi à 19h pour son premier match officiel en 2020.


Le match

Match de reprise pour les Grenat ! Après une préparation ponctuée de quatre victoires en cinq matchs amicaux, les hommes d’Alain Geiger sont prêts à en découdre dès 19h ce samedi. Face à un adversaire contre lequel ils ont éprouvé des difficultés ces dernières saisons, ils auront à cœur de l’emporter devant un parcage visiteurs toujours bien garni lorsque Servette joue à la Maladière. Les Servettiens pourront compter sur un effectif quasi complet, seul Alex Schalk pourrait manquer cette rencontre pour blessure.

L’adversaire

Neuchâtel Xamax est le seul club de l’élite, avec le FC Thoune, à ne pas avoir quitter la Suisse durant la préparation hivernale. Quatre matches amicaux ont été disputés par les hommes de l’entraîneur Joël Magnin depuis janvier pour un bilan de deux victoires (SC Kriens, La Chaux-de-Fonds), un match nul (Stade-Lausanne-Ouchy) et une défaite (à Thoune).

Durant la trêve, Xamax s’est renforcé avec l’arrivée de deux nouveaux joueurs : Serey Dié et Yanis Tafer. Les deux hommes, buteurs pendant les rencontres de préparation, auront pour mission de sauver la place de Neuchâtel en Super League. Actuellement barragistes, les Neuchâtelois comptent cinq points d’avance sur le FC Thoune et quatre points de retard sur la 8e place occupée par Lucerne.

Historique

Servette ne s’est jamais imposé dans la nouvelle Maladière. En effet, la dernière victoire servettienne en terres neuchâteloises remonte au 3 septembre 2003 et une victoire 2-3 avec des buts d’Aziawonou, Diogo et Kader. Cette longue disette de 17 ans sans victoires prendra-t-elle fin samedi soir ?

Déplacement

Un train spécial est organisé pour les supporters servettiens qui souhaitent se rendre à Neuchâtel. Retrouvez toutes les informations ici

Les arbitres

L’arbitre de la rencontre sera M. Adrien Jaccottet, assisté de Messieurs Jonas Erni et Pascal Hirzel. Le rôle de quatrième arbitre sera dévolu à M. Vladimir Ovcharov. A la VAR, nous retrouverons Messieurs Fedayi San et Johannes von Mandach