Malgré une belle réaction en seconde période, Servette s’incline face au FC Saint-Gall.


Alain Geiger décide de tenter un nouveau système pour cette rencontre et aligne son équipe en 3-4-2-1 avec Tasar et Wüthrich en soutien de Kyei.

Tout avait bien commencé pour les Grenat qui se procurent les premières occasions du match sur coup de pied arrêté. Deux fois un Servettien se retrouve seul pour placer sa tête au point de penalty mais Sasso comme Rouiller voient leurs tentatives arriver dans les bras de Stojanovic.

Les Genevois se font punir dans l’enchaînement. On ne joue que depuis sept minutes quand Demirovic profite d’un contre favorable face à Routis pour se présenter seul face à Frick qu’il bat d’un tir croisé. Servette est ébranlé par cette ouverture du score et va mettre du temps à s’en remettre vraiment.

Ce d’autant plus que les hommes d’Alain Geiger ne reprennent pas la deuxièm période de la meilleure des manières, et c’est le moins que l’on puisse dire. Sur un coup-franc en leur faveur, tous les défenseurs montent dans la surface saint-galloise. Une perte de balle devant les seize mètres adverse plus tard et les visiteurs se retrouvent en position de contre idéale. Malgré les retours désespérés de Tasar et Cognat, Demirovic hérite du cuir dans les seize mètres et trompe Frick pour la deuxième fois de l’après-midi.

La révolte servettienne se met en marche à la suite du 0-2. Les Grenat, plus percutants multiplient les offensives et réduisent logiquement la marque sur un sublime tir de Tasar. Poussés par leur public, les Genevois pressent le FC Saint-Gall et croient égaliser à la 79e minute. Iapichino, bien servi par Schalk, arme une belle frappe croisée qui termine dans le petit filet de Stojanovic. L’arbitre assistant lève son drapeau pour sanctionner un hors-jeu de l’attaquant hollandais au départ de l’action. Impossible de dire, après plusieurs visionnages, s’il avait raison ou non. La VAR n’ayant pas la certitude que l’arbitre s’est trompé, confirme le hors-jeu. L’arbitrage ne sourit une nouvelle fois pas au Servette FC. Après la claque de Xhaka à Saint-Jacques, le rouge à Stevanovic contre Zurich et le penatly de Nuzzolo à Neuchâtel, cela commence à faire beaucoup. Mais cela s’égalise sur l’intégralité de la saison paraît-il.

Tout le club est désormais mobilisé vers le derby de samedi prochain à Tourbillon. Ce match entre les deux frères ennemis promet d’être explosif avec deux équipes en mal de point depuis quelques matches en Raiffeisen Super League.

Informations pour le déplacement à Tourbillon

Galerie photos de Servette - Saint-Gall