Servettiens et Luganais se quittent sur un score nul et vierge au Stade de Genève.


Ce match ne restera pas dans les annales des histoires respectives des deux clubs. Genève, plongé dans le noir avec l'opération "la nuit est belle", n'a pas été illuminé par le jeu déployé par les deux équipes à la Praille.

Pourtant, le coach Geiger tente d'amener plus de poids et de percussion devant en titularisant d'entrée deux attaquants, Kyei et Schalk. Hélas, leurs coéquipiers n'ont jamais su les trouver dans de bonnes conditions et ce changement tactique n'a donc eu que peu d'incidence sur le jeu servettien. Pour faire un bon match, il faut être deux et il faut dire que les Luganais n'étaient pas venu au Stade de Genève avec une folle envie de déployer un jeu chatoyant. Avec un bloc bas, les Tessinois avaient comme plan de se déployer rapidement en contre à l'image de ce qu'avait réalisé Xamax lors de la dernière sortie des Grenat à domicile.

La note positive de ce match est l'énorme prestation de Jeremy Frick. Le portier servettien a été élu homme du match par les supporters servettiens pour ses nombreuses interventions décisives de la partie. Lors des deux temps forts luganais en première et seconde période, il a mis son veto en multipliant les parades. Elu joueur du mois d'août par les internautes, il est à nouveau favori pour le titre en septembre.

A peine le match terminé, tous les regards se tournent désormais vers la venue de Zurich dimanche, dernier match de la première phase pour les Grenat. Venez nombreux les soutenir !

Billets pour Servette-Zurich

Galerie photos de la rencontre