Servette s’impose dans l’Oberland pour la première fois depuis… 65 ans ! Victoire 4-0 avec la manière.


La dernière fois que les Grenat sont repartis en vainqueur d’un match à Thoune, la Suisse venait d’organiser la cinquième Coupe du Monde de Football et la France venait de perdre la bataille de Diên Biên Phu en Indochine. Nuançons tout de même ces propos en relevant que les deux équipes ne se sont pas affrontées durant de longues années dans la deuxième moitié du 20e siècle. Il n’empêche que cette victoire revêt une certaine portée historique.

Servette a « fait le boulot » à la Stockhorn Arena en faisant preuve d’un froid réalisme. Le plan de jeu est simple pour les hommes d’Alain Geiger : jouer haut et empêcher les relances trop simples des Bernois en exerçant un pressing intense. C’est ce que s’appliquant à faire les Genevois en début de match ce qui contraint le gardien Faivre à des relances hasardeuses à deux reprises. La troisième aboutit au 0-1. La passe du gardien thounois est approximative, Sutter glisse et le cuir arrive dans les pieds de Stevanovic. Le milieu bosnien a un boulevard devant lui, il s’avance et frappe du gauche. C’est limpide et ça fait 0-1 après moins d’un quart d’heure de jeu. Puis bientôt 0-2 grâce à cette tête parfaite de Rouiller sur un magnifique coup-franc de Wüthrich. Les deux équipes rentrant aux vestiaires sur ce score.

Thoune revient fort en seconde période, certainement secoué par son coach Marc Schneider. Les Bernois se procurent de belles occasions comme cette tête sauvée sur sa ligne par Gonçalves, très bon dimanche. Frick effectue également une performance très intéressante et met son veto sur les tentatives thounoises à l’image de cette parade sur une frappe adverse peu avant l’heure de jeu.

Les locaux poussent mais s’exposent à des contres servettiens. C’est à l’issue de l’un d’eux que les Grenat vont se procurer le penalty du 0-3 que va transformer Wüthrich. Le numéro 10 servettien confirme son excellent début de saison avec déjà trois buts et deux passes décisives en cinq matches de championnat. Le 0-4 tombe à la 95e minute d’un excellent travail de Mica Stevanovic qui sert idéalement Schalk dans la surface. Entré à la 71e minute, la « Bombe de Breda » contrôle et frappe en pivot pour le quatrième but genevois de l’après-midi.

Les joueurs servettiens, le staff et les très nombreux supporters rentrent donc à Genève avec le sentiment du devoir accompli. Il faut déjà penser à la venue de Neuchâtel Xamax samedi prochain. Le SFC vous y attend nombreux, achetez déjà votre billet.

La galerie photos de la rencontre