Servette conclut sa semaine anglaise avec un match nul sur la pelouse de l’IGP Arena.


Trois matches, sept points. Voilà le bilan encourageant de la semaine des Servettiens. Après des victoires contre Winterthour et Lausanne, les Grenat sont revenus avec un point de leur déplacement à Wil.

Articulés dans leur traditionnel 4-1-3-2, les hommes d’Alain Geiger auraient pu ouvrir la marque par Schalk qui s’est procuré deux belles occasions dans cette période initiale. Une première fois à la 16e minute lorsqu’il pousse trop sa balle sur une passe en profondeur, et une seconde fois juste avant la demi-heure quand, dans une position idéale dans la surface, il ne cadre pas sa frappe. Après avoir laissé passer sa chance, Servette va encaisser un but à la 31e. Audino déboule sur son côté gauche, repique dans l’axe et centre du pied droit. Dominik Schmid tente de reprendre le cuir et surprend toute l’arrière-garde servettienne. Personne ne touche le ballon qui finit au fond, 1-0, c’est le score à la mi-temps. Les Servettiens ont manqué de rythme et de précision sur cette première période. Les efforts consentis lors du derby mercredi soir ont certainement pesé sur les organismes des joueurs genevois.

La deuxième mi-temps des Grenat est de bien meilleure facture. Ils arrivent sur la pelouse avec de meilleures intentions et bousculent d’entrée de jeu les Saint-Gallois. Schalk, encore lui, se procure une belle occasion à la 48e minute. Sa frappe en pivot flirte avec le poteau droit de Kostadinovic. Les Genevois vont passer la deuxième période dans le camp saint-gallois. Le triple changement de la 69e minute amène du sang frais et de la percussion : Chagas, Follonier et Imeri font leur entrée sur la pelouse pour Kone, Severin et Wuthrich.

Juste après une latte de Routis, c’est Chagas, une fois de plus, qui délivre les Grenat. Accroché dans la surface, il se fait justice lui-même sur le penalty qui suit et permet au SFC d’égaliser. La fin de match est folle du côté de l’IGP Arena. Le FC Wil croit pouvoir reprendre l’avantage à la 89e minute mais Jeremy Frick s’envole dans les airs et détourne brillamment une tête d’Hefti. Les gardiens sont déterminants dans le temps additionnel puisque c’est Kostadinovic qui s’illustre à la 95e. Il réalise un arrêt réflexe magnifique devant Schalk dont la tête prenait le chemin des filets.

Les Servettiens vont récupérer avant d’accueillir Chiasso dimanche prochain à 16h au Stade de Genève.

La galerie photos de la rencontre