fbpx

Servette retrouve le chemin de la victoire face à un adversaire inférieur mais qui n'aura pas démérité. Les Grenat restent leaders.


La série de 12 défaites consécutives des Luganaises, qui plus est mise en perspective avec l'invincibilité des Servettiennes sur la même période, laissait penser que ce match serait à sens unique. Comme pour concrétiser cette supposition, les Grenat obtiennent un penalty dès leur première incursion dans la surface, comme lors de leur balade à Lugano en Coupe Suisse (0-11). Seulement, on découvre rapidement que le scénario du jour sera différent puisque, malgré la puissance du tir ras-terre de Maeva Sarrasin, c'est la gardienne Haland qui sort victorieuse du face à face. 

En effet, si les Servettiennes vont dominer le match de bout en bout, la tâche ne le sera pas rendue facile par la défense, emmenée par une gardienne en forme. Les joueuses d'Eric Sévérac se procurent nombre de situations dangereuses, de corners, de centres, sans parvenir à tromper la vigilance des Tessinoises. Sur corner, Caroline Abbé touche le poteau avant de tirer au-dessus. On sent néanmoins que le but se rapproche.

Il tombe deux minutes plus tard, conséquence directe de la première imprécision d'une défenseure adverse. Intercepté dans les 16 mètres par Sarrasin, auteure d'un pressing sans relâche, le ballon est transmis à Soulard qui trouve Léonie Fleury seule à gauche. La Française a une partie du but grand ouverte et ne se fait pas prier (30'). Son 11e but de la saison permet aux Grenat de rentrer aux vestiaires sans le sentiment frustrant que la finition pèche à nouveau.

La deuxième mi-temps est du même acabit : un enchaînement de centres et d'interceptions, de tirs et de parades, de dégagements et de récupérations, le ballon arpentant la moitié de terrain tessinoise en long et en large sans se décider à franchir la ligne de but. On commence même à ressentir une certaine tension lorsque, profitant du match un peu débridé par les changements et la fatigue, les joueuses de Lugano commencent à porter leur ballon vers l'avant. Ces rares phases où Servette n'a pas le contrôle seront sans conséquence, et Mirela Jakupi, à peine entrée en jeu, met Servette à l'abri pour les dernières minutes d'une frappe de loin mal négociée par la gardienne (87'). Léonie Fleury profitera ensuite du temps additionnel et d'un débordement de Sarrasin pour inscrire le troisième et signer son quatrième doublé de la saison (90').

Servette aura donc récolté 7 points sur les trois matchs à domicile par lesquels il débutait l'année. Les choses s'annoncent désormais plus corsées. Le week-end prochain, elles se rendront à Lucerne, 4e du championnat, puis auront deux semaines pour préparer la réception du grand rival zürichois, qui talonnent toujours d'un point les Servettiennes au classement.