fbpx

Les Servettiennes ont dû abandonner samedi dernier une série de 10 victoires d'affilée. Ce week-end, elles reçoivent Lugano avec la forte envie de passer à la suite.


Les Servettiennes sont toujours leaders de LNA, sont toujours invaincues depuis 18 matchs et comptent désormais 11 points d'avance sur la troisième place. Sans nier la frustration qui résulte du résultat de samedi passé face à Grasshopper (2-2), il est facile de positiver la situation des Servettiennes et de regarder de l'avant. Dans l'immédiat, cela signifie se tourner vers ce samedi et la réception du FF Lugano 1976, à 16h00 au Stade de Balexert.

Le moment peut sembler bien choisi pour affronter l'équipe tessinoise, lanterne rouge du championnat et en proie à une crise administrative qui l'a privée d'une part prépondérante de son effectif. Deuxième du championnat l'an passé, Lugano a commencé la saison en alternant le passable et le mauvais en championnat, mais aussi en Ligue des Champions, où il n'a pas fait le poids face à Manchester City (1-7, 4-0). Peu après son déplacement mancunien, le club italophone s'est retrouvé empêtré dans une galère administrative qui l'a privé de sa quinzaine de joueuses extra-communautaires, qui ont depuis quitté le club.

En poursuivant le championnat avec des joueuses repêchées en équipe réserve et chez les jeunes, il s'est forcément exposé à ne connaître que des îlots de satisfaction dans un océan de corrections. C'est effectivement le cas, et les jeunes joueuses appelées à jouer les bouées de sauvetage ont la tête sous l'eau depuis début octobre. Elles comptent 10 défaites en 10 matchs, sur des scores allant de 0-9 à 2-1. Sur ces 10 rencontres, elles ont encaissé 46 buts et en ont marqué 4. Elles ont également été éliminées de la Coupe Suisse par Servette, vainqueur 0-11 au Tessin. On peut néanmoins imaginer que la trêve hivernale a permis de faire quelques ajustements. Si c'est le cas, cela ne s'est pas vu lors du match de la reprise face à Grasshopper (6-0) mais cela peut expliquer la bonne performance il y a trois jours face à YB, qui ne s'est imposé que 2-1 après avoir été mené au score.

En toute vraisemblance, il devrait y avoir du soleil et des buts, samedi au Stade de Balexert, puisque la deuxième meilleur attaque du championnat aura face à elle la pire défense. Les Grenat pourraient même en profiter pour rattraper Zürich au tableau de la différence de buts (+27 contre +32). En tout cas, il faudra faire le plein de confiance avant d'enchaîner un déplacement périlleux à Lucerne et la réception du FC Zürich.

Nous vous attendons nombreux au Stade de Balexert pour soutenir nos joueuses. L'entrée est libre.