fbpx
Imprimer

Une première sortie de l'année concluante pour des Servettiennes offensives comme à leur habitude.


Face à une équipe de joueuses de moins de 19 ans, certes, mais des moins de 19 ans survolant leur catégorie (100% de victoires, 33 buts marqués sur les 6 derniers matchs), il était difficile de savoir à quoi s’attendre. Et si la première offensive, de même que le premier corner, est au bénéfice des Rhodaniennes, c’est Servette qui ouvre le score très vite par Sandy Maendly.

Les Servettiennes, dont le XI a été composé en fonction des différents états de forme, se montrent très dangereuses et doublent la mise par Léonie Fleury avant le quart d’heure de jeu. Plusieurs offensives sont le fruit du bon travail de Marie Duclos, repositionnée sur l’aile gauche. La numéro 10 touche d’ailleurs la barre transversale, imitant ainsi Sandy Maendly qui avait touché un montant après un bel enchaînement à 25m. Inspirées et très peu inquiétées défensivement, les Grenat aggravent le score à la demi-heure par Léonie Fleury, qui s’échappe en direction du but français et lobe la gardienne d’un petit ballon piqué.

Au retour des vestiaires, où est restée une partie de l’équipe qui ne prend pas part à la deuxième mi-temps, les Lyonnaises prennent leurs hôtes de court et s’en vont tromper à bout portant Ana Castro, qui vient de remplacer Gaëlle Thalmann. Malgré cette réduction de l’écart, la physionomie du match ne change pas beaucoup, et les rares occasions lyonnaises sont des frappes timides tentées dans des positions compliquées.

Au contraire, la capitaine Maeva Sarrasin, entrée à la pause, mène les offensives genevoises. Lors d’une percée, elle force la gardienne à une sortie hasardeuse mais jugée licite par l’arbitre. Un penalty sera finalement donné quelques minutes plus tard, mais de l’autre côté du terrain. Ana Castro choisit le bon côté et renvoie la tentative gone. Sarrasin scelle finalement la partie à un quart d’heure de son terme en esquivant pour de bon une sortie de la gardienne.

Sans jamais être hautement inquiété, le Servette FCCF a su tenir le match en main face à des joueuses talentueuses et malgré de nombreux changements en deuxième mi-temps. Une bonne performance qu’il faudra confirmer samedi (15h) contre le Frauenteam Thun Berner-Oberland, à Thoune, dans le deuxième des quatre amicaux prévus pendant la trêve.