fbpx
Imprimer

Des Servettiennes renversantes concluent leur année 2019 par une victoire et passeront l'hiver en tête. La troisième place est à 10 points.


12 matchs sans défaite, 7 victoires consécutives, 34 points pris sur 39 possibles, 34 buts marqués, 11 encaissés, six clean sheets, 3 points d'avance sur le deuxième, 10 sur le troisième, 14 buts marqués face à Bâle et Zürich, 10 buteuses différentes. Les statistiques de cette première moitié de LNA 2019-2020 vont être décortiqués dans tous les sens jusqu'à la reprise, le samedi 8 février 2020, mais la teneur de ces statistiques laissent un bon aperçu du goût qui va rester en bouche des joueuses au moment de partir en vacances. Une trêve bien méritée, et cette rencontre finale ne fait qu'appuyer ce constat.

À Bâle, les Servettiennes se sont retrouvées menées très rapidement. Après cinq minutes de jeu, un centre en retrait trouve Elizabeth Mayr qui ouvre bien son pied et trompe Gaëlle Thalmann. Concéder l'ouverture du score ne leur était pas arrivé depuis exactement trois mois et la réception de Zürich (3-2), mais les Servettiennes ont su réagir, par l'intermédiaire de Sandy Maendly. Bien lancée par Alyssa Lagonia, la numéro 8 voit la position avancée de la gardienne et décroche une frappe dont la trajectoire parabolique finit sa course au fond des filets (14'). Le rythme se tasse ensuite, et on compte une occasion de chaque côté jusqu'à la mi-temps : une frappe enroulée d'Alyssa Lagonia pour les Servettiennes, une action collective galvaudée par Mayr pour les Bâloises.

Servette a décidément de la peine lors des entames de mi-temps face à Bâle : comme lorsqu'elle avait concédé deux fois en début de deuxième mi-temps lors de la 6e journée, la formation du bout du lac se retrouve menée à la 50e après un nouveau but de Mayr. Mais comme en première mi-temps, les Grenat ne mettront que quelques minutes à réagir. Léonie Fleury, à peine entrée en jeu, est à la réception d'un centre d'Amandine Soulard, qu'elle remet sur Alyssa Lagonia. La Canadienne ne se fait pas prier et remet les deux équipes à égalité (58'). 

Après ce but, les Servettiennes dictent plus que jamais le jeu. À la 66e, Abbé est à la construction avec Maendly, qui joue le une-deux avec Serrano et peut lancer Fleury dans le dos de la défense. En position pour frapper, la Française préfère servir Sarrasin, s'offrir sa deuxième passe décisive et ainsi donner l'avantage à Servette. Elle est aussi impliquée sur le but du break, un quart d'heure plus tard, puisque c'est elle qui s'échappe sur une passe de Maendly pour, en fin de course, crocheter deux défenseures et tromper la gardienne. 

C'est sur une fin de match hachée que s'achève 2019, avec le bilan comptable précédemment évoqué. En 2020, les Servettiennes tenteront de faire fructifier leur position en championnat et leur présence en demi-finales de Coupe Suisse. Entre temps, elles bénéficieront d'un stage en Espagne fin janvier, et disputeront quelques matchs amicaux.