Auteures d'une grande prestation, les Servettiennes sont venues à bout du double champion de Suisse en titre, grâce à un but de Marianne Di Pasquale et un doublé de Maeva Sarrasin.


Malgré le palmarès impressionnant qui précédait les Zürichoises à Balexert - 10 des 12 derniers championnats de Suisse, six défaites depuis 2011, une seule défaite depuis 18 mois -, les Servettiennes se sont d'emblée montrées décomplexées, assumant pleinement leur envie de faire le jeu. Dès l'entame du match, les combinaisons offensives apportent le danger devant les buts de Peng, qui contre un tir de Fleury, bien placée (10'), et est heureuse de voir plusieurs centres manquer de peu leurs destinataires. Caroline Abbé touche de la tête sur corner, et Sandy Maendly flirte deux fois avec la lucarne sur des frappes lointaines. Contre le cours du jeu, Zürich s'échappe sur le côté gauche de la défense et Gaëlle Thalmann repousse un centre-tir sur le genou de Barla Deplazes, bien heureuse d'ouvrir le score (26').

Les Grenat ne se découragent pas et Paula Serrano, après un joli une-deux avec Sandy Maendly, s'engouffre dans la surface, élimine deux défenseuses avant de tirer juste à côté du but. Les occasions se succèdent, et il faut une envolée impressionnante de Peng pour empêcher Maendly de marquer. L'égalisation tombe sur le corner provoqué, grâce à une tête de Marianne Di Pasquale (34'). 5 minutes plus tard, c'est au tour de Caroline Abbé de toucher de la tête sur corner, mais la balle rebondit sur le poteau, puis sur une joueuse qui le dévie en direction du but avant de le dégager. Dans l'incompréhension générale, alors qu'on pense que le ballon a passé la ligne, l'arbitre siffle, mais indique un penalty. La Zürichoise a vraisemblablement touché le ballon de la main. Maeva Sarrasin ne tremble pas et met les Servettiennes devant (39').

Après la pause, le constat est le même : les joueuses d'Eric Sévérac dominent et se procurent les plus grosses occasions. Maeva Sarrasin traduit cette domination par un nouveau but, d'un magnifique tir spontané qui finit sa course en pleine lucarne (55'). Après l'heure de jeu, Zürich se montre de plus en plus dangereux alors que Servette, tout en portant au maximum le ballon vers l'avant, commence à vouloir tenir son os. Fabienne Humm réduit l'écart (73'), et le match se tend considérablement. Intense et musclée, cette fin de partie aurait pu avoir de lourdes conséquences après la violente sortie de la gardienne zürichoise sur Léonie Fleury qui, les yeux rivés sur le ballon, ne l'avait pas vue venir. Après plusieurs longues minutes d'inquiétude autour de l'attaquante, inconsciente, celle-ci est portée hors du terrain et la gardienne est expulsée (87'). Le FCZ repart de l'avant mais la défense genevoise résiste. D'une tête mal ajustée, les visiteuses font courir un dernier frisson parmi les spectateurs, mais l'arbitre siffle la fin du match et scelle une victoire bien méritée pour les Servettiennes.

Celles-ci ont montré qu'elles étaient capables de battre n'importe quelle équipe du pays, et c'est avec mérite qu'elles se placent provisoirement sur la deuxième marche du podium, avec 9 points en 4 matchs. Seul Bâle, avec 10 points, fait mieux. Le week-end prochain, elles se déplaceront à Froideville (Fribourg) pour y affronter le FC Courgevaux, pensionnaire de 1ère Ligue, dans le cadre du deuxième tour de Coupe Suisse. Le prochain match de championnat se jouera dans deux semaines, contre la lanterne rouge Grasshoppers à Zürich.

Crédit photo : Pierre Maillard.