Dépassés en seconde période, les Grenat s’inclinent face au FC Zurich de Daniel Gygax et mettent fin à leur série de trois victoires consécutives en championnat. Retrouvez une partie de l'article de Damian Fernandez chez nos partenaires de proxifoot.


SERVETTE FC – FC ZÜRICH  0-3 (0-1)

Stade de Balexert

Buts : 21′ Etemi 0-1, 85′ Sabotic 0-2, 90′ Schiess 0-3

Servette (4-4-2) : Babel – Magnin (84′ Rodrigues), Mizzi, Hofmänner, Sawadogo – Sestito, Kamberi (85′ Monteiro), Scherler (69′ Jaija), Sekularac – Cavazzana ©, Nvendo (66′ Gay).
Entraîneur : Bernardo Hernandez

Zurich (4-4-2) : De Nitti – Hodza ©, Curic, Hoti, Kunz – Etemi (70′ Schiess), Reichmuth, Yigit, Morina (70′ Jakovljevic) –  Fleischli (70′ Sabotic), Hanke (85′ Basoglu).
Entraîneur : Daniel Gygax

Avertissements : Sawadogo, (Servette) ; Hodza, Kunz  (Zurich)
Expulsion : 94′ Hodza (Zurich, second avertissement)

En pleine confiance, Servette débute la rencontre avec beaucoup d’intensité et de détermination. Solides dans les duels, les locaux tentent de faire le jeu à mi-terrain afin de trouver les espaces dans un bloc bas zurichois très bien regroupé. L’équipe d’Hernander va d’ailleurs s’offrir la première occasion de la rencontre après trois minutes de jeu seulement sur un centre dévié de Magnin, mais celui-ci est renvoyé de justesse par le portier visiteur.

Dominateur dans ce début de match, le cadre servettien a pourtant du mal à se créer des occasions franches face à un adversaire bien en place défensivement mais redoutable en contre. Les Genevois se font même surprendre à la vingtième minute par le but de Etemi. L’attaquant zurichois profite du dégagement de Babel sur un premier tir de Hanke pour propulser le cuire au fond des filets et prendre l’avantage au tableau d’affichage (0-1).

Avec l’ouverture du score, le FCZ monte d’un cran et c’est désormais Servette qui se retrouve sous pression. Les visiteurs sont même tout près de doubler la mise peu après la demi-heure de jeu mais heureusement pour Babel et ses coéquipiers, la frappe de Fleischli échoue sur le poteau. Malgré un temps fort en fin de première mi-temps, les locaux rejoignent finalement les vestiaires bredouille.

Une réaction servettienne est attendue en seconde période et pourtant ce sont les Zurichois qui se montrent les plus tranchants en touchant à nouveau le poteau après cinq minutes de jeu. Incapables de trouver des solutions, les Grenat n’arrivent plus à se projeter vers l’avant et souffrent pratiquement sur chaque transition offensive de leur adversaire. « Ils ont été supérieurs dans l’agressivité et ont su nous bloquer offensivement. Nous n’avons pratiquement pas eu d’occasions alors que nous avons l’habitude de nous en procurer à chaque match », regrette l’entraîneur genevois. À force de pousser, Zurich finit par inscrire deux nouvelles réussites sur contre par Sabotic (85’, 0-2) et Schiess (90’, 0-3) en toute fin de match et scelle définitivement le score.

Au terme de la rencontre, le coach grenat ne peut que reconnaître la supériorité de son opposant : « Nous sommes tombés sur un très bon adversaire. Ils nous ont fait beaucoup de mal sur pratiquement toutes les transitions rapides et ils se sont créés beaucoup plus de situations de but que nous. Nous n’avons pas réussi à trouver les solutions dans le jeu, c’est pourquoi je pense que leur victoire est méritée ».

L'article en intégralité chez nos partenaires de Proxifoot