Les Servettiens repartent de Vaduz avec un point et des regrets. Sébastien Wüthrich avait ouvert le score pour les Grenat avant que Puljic n'égalise en fin de rencontre. Rageant.

 

Deuxième match de la saison et deuxième match nul pour les Grenat. Après Chiasso la semaine passée, c'est Vaduz qui contraint les Genevois au partage des points.

Pour cette rencontre, Meho Kodro aligne son traditionnel 4-2-3-1. Seuls changements par rapport au match précédant, Kastriot Imeri remplace Boris Cespedes, diminué par des maux de ventre et Christopher Mfuyi qui prend la place de Cadamuro dans l'axe de la défense. 

En début de rencontre, les deux équipes s'observent et se neutralisent. Le match n'est pas d'une grande intensité. Il commence à s'animer autour de la 20e minute quand Brunner file seul au but. L'attaquant liechtensteinois est repris par Mfuyi et s'écroule dans la surface. Le Rheinpark gronde et demande un penalty que l'arbitre n'accordera pas, jugeant l'intervention du défenseur servettien totalement licite.

Les Grenat montent en puissance dans cette première mi-temps. A la 25e minute, Fabry récupère le ballon à mi-terrain et décale Vitkieviez. L'ailier genevois voit Sauthier parti dans son dos et le sert immédiatement. Le centre du capitaine servettien atterrit sur la tête de Wüthrich qui ne tremble pas et ouvre la marque. Dès l'ouverture du score servettienne, le ciel se fait menaçant et l'on peut apercevoir les premiers éclairs dans le ciel de Vaduz. Dès la demi-heure, c'est un véritable déluge qui s'abat sur le Rheinpark. Les orages sont puissants et se rapprochent de plus en plus, obligeant l'arbitre à renvoyer les équipes au vestiaire à la 38e. Juste après cette petite pause, énorme occasion pour le SFC. Alphonse se présente seul dans la surface mais est repris par un tacle adverse, le ballon file au deuxième poteau mais la frappe de Lang est trop enlevée. Cette 1e mi-temps s'achève sur le score de 0-1 en faveur des Servettiens.

En début de 2e mi-temps, les Grenat rentrent sur la pelouse avec de bonnes intentions. Ils ne sont pas loin de doubler la mise à la 50e quand Lang décale Alphonse dans la surface. L'attaquant servettien centre en retrait mais la défense adverse est vigilante et écarte le danger. Le match perd ensuite quelque peu en intensité et les Grenat se mettent à reculer. Vaduz peine à se montrer dangereux mais joue plus haut que les Servettiens. C'est sur un coup de pied arrêté que va venir l'égalisation. Sur un coup-franc botté au deuxième poteau, Puljic, étrangement seul, ajuste sa tête et trompe Frick. 1-1. Les Genevois tenteront de reprendre l'avantage au score en fin de rencontre, sans succès.

Si ce point du match nul n'est pas une mauvaise affaire en soi, il n'arrange pas les Grenat qui ne décollent pas au classement. Le Servette FC tentera de remporter sa première rencontre vendredi prochain sur la pelouse de Rapperswil.