Le SFC s’impose sans trembler au Tessin et continue son sans-faute dans ce championnat.


Même groupe, même onze de départ qu’à Aarau, Alain Geiger a poussé les similitudes jusqu’à porter la même chemise que la semaine dernière au Brügglifeld.

C’est donc en 4-2-3-1 que le SFC se présente au Riva IV avec les certitudes acquises lors de la victoire à Aarau. Le match n’est vieux que de six minutes quand Sauthier sert Schalk parti dans le dos de la défense. L’Hollandais rentre dans la surface et sert Wüthrich en retrait. Le numéro 10 servettien se jette et ouvre la marque, le match n’aurait pas pu mieux commencer pour les Grenat.

Les Servettiens se procurent encore deux belles occasions lors de cette première mi-temps. A la 17e, Schalk rate son un-contre-un avec Mossi et moins d’un quart d’heure plus tard Lang rate le cadre dans la surface. Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur cet avantage d’un but pour les Servettiens. Seul ombre au tableau, les sorties sur blessure de Schalk et Wüthrich, à l’origine du premier but, qui doivent céder leurs places à Follonier et Chagas.

Le début de deuxième mi-temps est complétement maîtrisé par des Genevois qui laissent leur adversaire se découvrir et agissent en contre. Cognat alerte Mossi de loin à la 49e. 67e minute de jeu, Lang, une nouvelle fois très à son affaire samedi soir, tire une merveille de corner. Chagas saute plus haut que tout le monde et sa tête frappe le sol avant de lober le portier tessinois. C’est 2-0 pour les Grenat avec un peu plus de vingt minutes à jouer.

Ce même Chagas se fait justice lui-même sur penalty à la 73e et donne trois longueurs d’avance aux Genevois. Le score ne bougera plus.

Les hommes d’Alain Geiger ont à nouveau fait preuve de solidité et de pragmatisme pour signer une deuxième victoire dans ce championnat. Ils sont la seule équipe de Challenge League à n’avoir pas encaissé le moindre but en deux journées. Bon signe pour la suite de la saison et le match de vendredi prochain à l’IGP Arena contre le FC Wil.