Matias Viktieviez va jouer ses deux dernières rencontres avec le Servette FC à Wil ce soir et face à Rapperswil ce lundi 21 mai à 16h. Entretien.


Quel est ton meilleur souvenir au club ?

La montée en Super League reste un souvenir incroyable et toute cette saison était magique. Le match retour contre Bellinzone à domicile avec un stade plein, c’était vraiment incroyable. J’oublierai jamais ces moments.

Quel est ton match référence avec le SFC ?

Le match qui me vient en tête est une victoire 4-0 à Tourbillon contre Sion (le 27 août 2011). J’ai marqué un doublé et délivré une passe décisive. On avait fait un grand match ce jour.

Contre Sion au Stade de Genève (le 22 mai 2013), on avait également gagné 4-0. J’avais fait deux assists et marqué un but de la tête. Les victoires dans les derbys contre Sion ont vraiment quelque chose de spécial.

Tu as marqué 49 buts pour le club. Est-ce que tu en as un préféré ?

Déjà j’espère que j’aurais l’occasion de mettre ce 50ème but sur ces deux derniers matchs. Je l’avais mis contre Neuchâtel mais l’arbitre l’a annulé.

Pour moi, le but contre Yverdon l’année de la montée est peut-être le but le plus important de ma carrière. On devait absolument gagner, le match était très sérré et j’avais marqué le 1-0 à la 72e minute. Il y avait tout Genève à Yverdon et c’était vraiment une délivrance cette victoire. Un de mes plus beaux souvenirs ce match !

Ta sélection en équipe de Suisse est également un moment fort de ta carrière (29 février 2012 à Berne contre l’Argentine). Que souvenir en gardes-tu ?

C’est une très grande fierté pour moi ! Avec beaucoup de travail, on peut accomplir des choses incroyables et c’était une belle récompense de tous mes efforts. J’ai eu la chance d’affronter l’Argentine de Lionel Messi pour ma seule sélection donc c’est vraiment un super souvenir. On avait bien tenu mais Messi avait fini par marquer un triplé, son premier en sélection je crois.

Quels conseils pourrais-tu donner aux jeunes joueurs ?

Il faut travailler dur mais il faut surtout croire en soit et en ses rêves. Il faut bosser aux entraînements et mettre toutes les chances de son côté. J’ai également un message spécial pour les jeunes joueurs du club. Il faut qu’ils profitent de la chance qu’ils ont d’être dans un club comme le Servette FC. Il faut qu’ils croient en eux, dans le projet du club et qu’ils donnent tout pour ce maillot. Je leur souhaite le meilleur et d’arriver le plus haut possible !

Comme on dit au club « Grenat un jour, Grenat toujours », tu resteras supporter ?

Oui bien sûr ! Servette c’est mon club de cœur et je viendrai au Stade le plus souvent possible pour soutenir l’équipe. Même quand je suis allé à YB, dès que je pouvais, je revenais voir jouer le Servette.

Un mot pour les supporters servettiens ?

Je les remercie pour leur soutien toutes ces années qu’on a passé ensemble. Il y a eu des hauts et des bas mais on se souvient toujours des bons moments. Je leur souhaite aussi qu’ils puissent retrouver la Super League et ses stades. On a des supporters qui méritent la Super League !