Les Grenat calent dans ce championnat. Après leur défaite à Vaduz lundi dernier, ils enchaînent une nouvelle contre-performance contre Wohlen.


La première composition d’équipe de Bojan Dimic réserve quelques surprises. Le 4-2-3-1 de Kodro semble être abandonné au profit d’un 4-4-2 plus axial. Les jeunes Luca Gazzetta et Alexis Antunes connaissent leurs premières titularisations quand Lang et Alphonse prennent place à la pointe de l’attaque.

Le Servette FC entame le match de bien mauvaise manière. Pagliuca alerte Gonzalez une première fois à la 4e minute de jeu puis ce même Gonzalez est obligé d’intervenir en catastrophe suite à une mésentente dans la défense servettienne entre Gazzetta et Mfuyi. Ces deux occcasions argoviennes sonnent comme des alertes pour le SFC qui a toutes les peines du monde à se montrer dangereux. La punition intervient à la 11e minute. Suite à un cafouillage dans la surface, Jan Elvedi ouvre le score pour le FC Wohlen. C’est amplement mérité tant les Argoviens dominent le début de match. Il ne se passera plus rien dans cette première période. A la pause, les Grenat sont menés 0-1 et ont 45 minutes pour réagir.

Bojan Dimic tente de bousculer son équipe en faisant rentrer Wüthrich et Imeri à la pause. Il s’en suit la meilleure période servettienne du match pendant vingt minutes, ponctuée par l’égalisation de Wüthrich à la 64e minute de jeu. Le rythme redescend ensuite quelque peu avec des Servettiens qui font le siège de la défense argovienne mais manquent de vivacité et de folie pour prétendre à la victoire. Les Genevois auraient pu s’imposer en toute fin de match quand le centre de Miroslav Stevanovic trouve la tête de Chagas. Malheureusement, l’envoi de l’attaquant brésilien est trop centré et Tahiraj peut s’imposer.

Le Servette FC ne prend donc qu’un point face à Wohlen et dans le même temps Xamax bat Schaffhouse à la Maladière. La situation devient donc de plus en plus compliquée pour les Grenat qui voient les Neuchâtelois prendre 14 points d’avance en tête du championnat avec un match en plus.