Les Grenat sont tenus en échec pour la troisième fois en trois rencontres. Ce soir à Aarau, il y avait de la place pour prendre trois points.


Troisième match nul en trois rencontres pour les Grenat qui avancent au ralenti en cette fin de premier tour. Après Wil et Winterthour, ils se sont heurtés à des argoviens organisés et rigoureux (5 cartons jaunes !) à défaut d'être joueurs.

Pour cette rencontre, Meho Kodro fait confiance à Cespedes en 10 et replace Alphonse en pointe de l'attaque. Le Français a travaillé sans relâche mais n'a jamais pu se retrouver en position de pouvoir faire la différence. Le match aurait pu prendre une autre tournure si Cespedes et Lang ne s'étaient pas gênés sur une offrande de Stevanovic dès la 5e minute de jeu. Lang, qui a bien suivi, ne peut reprendre victorieusement le cuir. On se dit alors que les Servettiens sont bien rentrés dans leur rencontre et vont se créer d'autres chances. Ce n'est pas le cas et les 22 acteurs de ce match n'offrent pas un grand spectacle aux 2400 spectateurs du Brügglifeld. Le jeu est haché et les deux équipes se rendent coup pour coup. Au moment où M. Klossner renvoie les deux équipes aux vestiaires, il a déjà sifflé 23 fautes et distribué 4 cartons jaunes.

Les Grenat ne débutent pas bien la seconde période et sont à deux doigts de concéder l'ouverture du score dès l'entame. Heureusement pour eux, Rossini perd son duel face à Frick et ne peut donner l'avantage à ses couleurs. Meho Kodro comprend qu'il faut du changement et fait rentrer Willie pour Lang dès la 56e. Moins d'une minute plus tard, c'est ce même Willie qui se procure une énorme occasion. Sur un nouveau centre de Miroslav Stevanovic, très bon ce soir, le Brésilien rate l'immanquable et écrase sa frappe qui est déviée en corner par Deana. Willie se fera expulsé en fin de rencontre pour un vilain geste sur Yapi Yapo. Les Servettiens finissent donc la rencontre à 10 mais se procurent encore une occasion dans les arrêts de jeu. Sur un corner de Berisha, Miroslav Stevanovic rate sa reprise au 2e poteau qui avait le poids d'un goal. Au final, les Grenat méritaient peut-être mieux mais à défaut d'avoir su convertri leurs trois grosses occasions, ils reviennent avec le point du match nul qui ne fait pas leurs affaires.

Les Genevois ont 8 jours pour digérer cette rencontre avant le périlleux déplacement à Schaffhouse. Il faudra cette fois prendre les trois points avant la réception de Xamax à la Praille.