Poussé par un public extraordinaire, le Servette FCCF ne s’incline que dans les dernières minutes de la rencontre face au leader de LNA.


Pour cette rencontre exceptionnelle, plus de 600 spectateurs ont fait le déplacement au Stade des Trois Chêne, afin de vivre la première demi-finale de Coupe de Suisse de l’histoire sur le canton de Genève.

Dès les premiers instants de la rencontre, les Zurichoises mettent la pression sur les filles d’Eric Severac qui ont toutes les peines du monde à ressortir des ballons proprement. Acculées dans leur moitié de terrain, elles encaissent le premier but après un petit quart d’heure de jeu.

Alors que l’on pense que ce but va agir comme un coup de massue sur les Grenat, c’est tout le contraire qui se produit. Les Servettiennes trouvent enfin leurs trois joueuses offensives et se montrent dangereuses. On joue la 35e minute quand Maendly récupère un ballon à mi-terrain. Personne ne presse la meneuse de jeu genevoise qui s’avance et, une fois au 30m, arme une merveille de frappe qui vient se loger sous la lucarne d’Herzog. 1-1 dans une ambiance de feu. Maendly ne s’arrête pas à ce coup d’éclat et récidive six minutes plus tard. Elle tire une merveille de coup-franc qui atterrit sur la tête de Laaroussi. Le ballon heurte la transversale et rebondit derrière la ligne. Les Grenat prennent l’avantage et ne le lâcheront pas avant la mi-temps.

Les Grenat commencent bien la seconde période et lancent quelques incartades. Rien de très dangereux pour les Zurichoises qui, sous pression, vont prendre le jeu à leur compte. Castro fait des merveilles dans ses cages mais ne peut rien faire sur l’égalisation du FCZ à la 65e. Les visiteuses poussent et multiplient les actions dangereuses mais les Genevoises tiennent bon. Elles vont flancher sur un coup du sort en fin de match. L’arbitre invente une faute pour les Zurichoises à la 86e. Le coup-franc trouve la tête de la Genevoise Abbé qui permet à ses couleurs de prendre l’avantage au meilleur des moments. Assomée par ce but, les Grenat ne reviendront pas.

Merci aux nombreux spectateurs ainsi qu’à la Section Grenat pour leurs encouragements tout au long de la rencontre. Si l’issue est cruelle, la fête aura été belle.

Les filles d’Eric Severac doivent désormais se concentrer sur le championnat et un déplacement à Soleure mercredi.

Crédits photos: https://www.instagram.com/fenoh.avotra/