« Il faut savoir saisir l’occasion et le bon moment. » Ce match dans la région zurichoise était donc l’occasion pour l’équipe de reprendre des points sur les deux leaders qui s’affrontaient au même moment à Berne.


Le début de match est un long monologue des Grenat mais malheureusement largement stérile. L’équipe est crispée, les passes sont imprécises et les combinaisons approximatives. Il est vrai que les rafales de vent et le froid glacial désavantagent la volonté de construire des Servettiennes. Il faut donc attendre vingt minutes pour voir Anna Colville armer la première frappe genevoise en direction des buts de Schlieren. Sans être dangereuses, les Zurichoises procèdent en contre et les Grenat ne sont pas à l’abri d’une mauvaise surprise. Enfin à la demi-heure de jeu, Maeva Sarrasin, après un déboulé sur l’aile droite, offre à Julie Louvrier un ballon en or pour ouvrir la marque mais cette dernière tarde trop. Et alors que l’on se dirige vers un 0-0 à la mi-temps, c’est Marianne Di Pasquale qui conclut par une frappe pure de 25 mètres, une belle action collective des Servettiennes : 1-0 à la 39ème minute.

La seconde période repart avec une maîtrise du ballon des Grenat mais la qualité technique est décidément difficile à trouver avec des telles conditions météorologiques. De plus, les filles confondent vitesse et précipitation. Sur une énième approximation, une Zurichoise récupère le ballon à 35 mètres et frappe au but : le ballon se loge sous la barre, réussite maximale pour Schlieren qui n’était jamais rentré dans les 16 mètres depuis le début du match ! La suite est plus laborieuse, le doute s’installe. Heureusement, le banc et les remplaçantes à disposition permettent de faire des changements qui apportent des solutions nouvelles dans le jeu. Tour à tour, Natacha Della Tommasa, Cathy Paita et Lara Koopman entrent sur le terrain. L’équipe pousse et se crée une énorme occasion par l’intermédiaire de Maeva Sarrasin idéalement servie par Sandy Maendly. Mais sur l’action suivante c’est Schlieren qui obtient un coup franc à 25 mètres des buts. Le tir traverse la défense servettienne sans que trois Zurichoises ne dévient le ballon. Les locales ont laissé passer leur chance de faire le hold-up du siècle ! Les filles poussent, elles veulent la victoire. La délivrance arrive enfin par Natacha Della Tommasa sur un service parfait d’Anna Colville, 2-1 à la 79ème puis 3-1 dans la foulée avec un doublé de Della Tommasa. L’équipe tient sa seconde victoire de rang en 2018.

Une victoire importante acquise grâce à un mental solide et à un groupe uni. Trois points qui permettent à l’équipe de grimper d’un rang pour prendre la seconde place provisoire au classement.