L’équipe de Domingos Ribeiro se défait aisément de Team Aargau (3-0) et valide son ticket pour les play-offs, où attend déjà le FC Bâle. Article Proxifoot


SERVETTE FC – TEAM AARGAU  3-0 (2-0)

Stade de Balexert

Buts : 10′ Da Mata 1-0, 14′ Jankevitz 2-0, 51′ Da Mata 3-0

Servette (4-2-3-1) : Larsen – Tusiama, Strohbach © (54′ Azevedo), Omeragic, Wieland – Magnin, Casimiro (62′ Dos Santos) – Oliveira, Jankewitz, Rungasamy (60′ Regillo) – Da Mata.
Entraîneur : Domingos Ribeiro

Team Aargau (4-3-3) : Ammeter © – Orana, Brunner, Carvalho, Lujic – Uka (75′ Kalt), Freyenmuth, Shabani – Murati (57′ Bregenzer), Ospina, Hajdari.
Entraîneur : Erkan Kalin

Avertissements : Casimiro (SFC) ; Ammeter (Aargau)
Expulsion: 56′ Freyenmuth (Aargau, faute de dernier recours)

Il semble loin, le dernier match du premier tour remporté 3-1 contre Young Boys qui assurait le maintien aux M18 servettiens dans le groupe élite. Pourtant, c’était seulement en novembre dernier. Depuis la situation des M18 a énormément évolué. Au point de décrocher une qualification pour les play-offs pour le titre national. Autant dire que c’était impensable il y a quelques mois.

Grâce à un printemps impressionnant –cinq victoires lors des six dernières journées–, l’équipe de Domingos Ribeiro, arrivé fin 2017 en provenance des M16, a arraché le dernier ticket qualificatif pour les play-offs. La dernière marche de l’exploit a été gravie samedi à Balexert face à la lanterne rouge, Team Aargau. Facile sur le papier, mais encore fallait-il se relever de la finale de Coupe de Suisse perdue lundi dernier contre GC (2-1). « Sur le contenu, on a été performants contre GC, analysait Domingos Ribeiro. En face, il y avait neuf joueurs nés 2000. On a bien rivalisé avec eux, je pense qu’ils ont la meilleure équipe du championnat. L’échec fait partie de la formation. J’ai dit aux gamins qu’on doit faire le job pour les retrouver cette fois en finale du championnat, pour la revanche ».

Domingos Ribeiro, qui n’a jamais aligné la même équipe, est conscient qu’une seule condition paye : le travail. Et de ce côté-là, il a pu compter sur des joueurs impliqués : « Félicitations aux gamins. D’où on vient, je pense qu’il n’y aurait pas eu beaucoup de personnes qui auraient imaginé qu’on atteigne les play-offs. On a gagné des matchs qui n’étaient pas évidents, comme à Lucerne. Ce qui a fait la différence ? Les gamins se sont impliqués au quotidien pour atteindre un objectif qui était difficile. En tant qu’entraîneur, c’est plus facile quand ils travaillent bien. C’est une belle récompense pour cette belle génération qui n’avait rien gagné auparavant. On est arrivés en finale de Coupe, on l’a perdue. Il faudra faire le maximum en championnat ».

Et de conclure sur des belles perspectives d’avenir pour cette génération : « Aujourd’hui, on a fini le match avec trois 2002, six 2001 et uniquement trois 2000. L’année prochaine, je pense qu’on aura une équipe performante. Sur ce qu’on a fait au deuxième tour, c’est prometteur, on a produit du jeu. Les gamins dégagent quelque chose de positif quand tu les vois jouer, il y a de l’implication. Et ils sont en confiance ».

Retrouvez l'article en intégralité sur proxifoot.ch