Le centre de formation du SFC obtient ce label décerné aux clubs de SFL organisés en partenariat. 


Le secteur de la formation du SFC se porte bien et se voit récompensé de son travail avec l'obtention du Label "Centre de Performance ASF/SFL". Entretien avec Laurent Papillon, Responsable Technique de l'académie.

Qu’est-ce que l’obtention de ce label change pour le club ?

Cela ne change rien au fonctionnement du club. Pour obtenir ce label, il y a un cahier des charges à respecter. La demande avait déjà été déposée par le club au mois de juin 2017. Les changements au niveau de l’organisation technique, intervenus au sein de l’académie durant la saison, ont différé l’obtention de cette catégorisation. Ce n’est finalement qu’une confirmation de l'excellent travail qui est réalisé chez les jeunes. Le cahier des charges colle typiquement à l’organisation que le club a choisi depuis trois ans. C’est bien d’obtenir cette labellisation officielle mais cela ne va rien changer à notre quotidien.

Quel est le soutien de l’ASF/SFL ?

Cette labellisation amène un soutien financier aux indemnités habituelles du label de formation, en rapport à l’investissement qu’a engagé le club pour respecter son cahier des charges.

Quelles modifications ont été apportées dans le club pour obtenir ce nouveau label ?

Ce sont des petits changements structurels. La structure même du club répondait déjà à de nombreux critères imposés. Certains postes sont passés de 50 à 100%, nous avons un préparateur physique pour le partenariat (Benjamin Blétry) et un autre pour le Centre de performance (Sébastien Chinelli). En gros, le cahier des charges impose du personnel à temps complet. Il y a également des critères de conditions d’exercices pour les entraînements et aussi des critères de structuration technique, c’est-à-dire d’encadrement et de diplôme pour les gens qui entraînent chaque catégorie 16-18-21. Ce sont les trois équipes concernées par le centre de Performance.

Pour les postes d’entraîneur des gardiens, des modifications ont-elles été apportées ?

Ce sujet-là avait été anticipé et les changements apportés avant même de déposer la demande. Rien n’a changé depuis. Nous intégrons David Gonzalez dans la structure dès la saison prochaine en remplacement de Thierry Debordes qui nous quitte pour des raisons personnelles. 

L’obtention de cette nouvelle catégorisation offre donc de belles perspectives au club pour l’avenir ?

C’est un juste retour des choses effectivement dans la mesure où l’investissement financier et humain qui a été entrepris permet de faire valoir que le Servette FC bosse aussi bien que dans les autres centre de Performance validés en Suisse. A la différence que nous misons sur l'humain notamment dans le domaine de la performance. C’est une belle reconnaissance.